no2

Voici 130 ans, Maupassant.

Le docteur Bonenfant cherchait dans sa mémoire, répétant à mi-voix :  » Un souvenir de Noël ?… Un souvenir de Noël ?… «  Et tout à coup, il s’écria : – Mais si, j’en ai un, et un bien étrange

no2

Voici 130 ans, Maupassant.

Le docteur Bonenfant cherchait dans sa mémoire, répétant à mi-voix :  » Un souvenir de Noël ?… Un souvenir de Noël ?… «  Et tout à coup, il s’écria : – Mais si, j’en ai un, et un bien étrange

socrak3

Les trois béquilles du socialisme, 3/3. Demain on laïcise

Les trois béquilles du socialisme, 3/3 Demain on laïcise Reste alors la troisième roue de la charrette bancale que tire vers le gouffre l’âne socialiste exténué mais jovial : la bonne vieille laïcité. Mais sous une forme, croit-on, renouvelée. Voilà que

socrak3

Les trois béquilles du socialisme, 3/3. Demain on laïcise

Les trois béquilles du socialisme, 3/3 Demain on laïcise Reste alors la troisième roue de la charrette bancale que tire vers le gouffre l’âne socialiste exténué mais jovial : la bonne vieille laïcité. Mais sous une forme, croit-on, renouvelée. Voilà que

socRR2

Les trois béquilles du socialisme, 2/3. Demain on internationalise

Les trois béquilles du socialisme, 2/3. Demain on internationalise Le second volet (il y en aura trois, c’est leur marque de fabrique) concerne le vote des étrangers. Pour donner corps aux préconisations de Terra Nova, le think-tank (un cercueil où

socRR2

Les trois béquilles du socialisme, 2/3. Demain on internationalise

Les trois béquilles du socialisme, 2/3. Demain on internationalise Le second volet (il y en aura trois, c’est leur marque de fabrique) concerne le vote des étrangers. Pour donner corps aux préconisations de Terra Nova, le think-tank (un cercueil où

socrak1

Les trois béquilles du socialisme, 1/3. Demain on tue.

Les trois béquilles du socialisme, 1/3 Demain on tue. Nous n’avons encore rien vu. Ce sont les premières escarmouches. Quelques balle perdues, un premier sang, rien de plus. Cela ne fait que deux-cent vingt cinq ans que cela dure. Et

socrak1

Les trois béquilles du socialisme, 1/3. Demain on tue.

Les trois béquilles du socialisme, 1/3 Demain on tue. Nous n’avons encore rien vu. Ce sont les premières escarmouches. Quelques balle perdues, un premier sang, rien de plus. Cela ne fait que deux-cent vingt cinq ans que cela dure. Et

SONY DSC

 Année 60 : vacances à la campagne.

Les vacances étaient une parenthèse enchantée, un temps suspendu semé d’imprévus entre deux rives stables et rassurantes. Des  flots de gamins de notre âge arrivaient dans le hameau. Nous les regardions à la fois étonnés et curieux, ravis et inquiets.

SONY DSC

 Année 60 : vacances à la campagne.

Les vacances étaient une parenthèse enchantée, un temps suspendu semé d’imprévus entre deux rives stables et rassurantes. Des  flots de gamins de notre âge arrivaient dans le hameau. Nous les regardions à la fois étonnés et curieux, ravis et inquiets.

moss1

L’avenir du sionisme

L’ex-chef du Mossad : “Pour la première fois, j’ai peur pour l’avenir du sionisme.” par Shabtaï Shavit ( Ha’Aretz, le 24 novembre 2014, traduction Tal Aronzon pour LPM ) Depuis les débuts du sionisme, à la fin du XIXe siècle, le

moss1

L’avenir du sionisme

L’ex-chef du Mossad : “Pour la première fois, j’ai peur pour l’avenir du sionisme.” par Shabtaï Shavit ( Ha’Aretz, le 24 novembre 2014, traduction Tal Aronzon pour LPM ) Depuis les débuts du sionisme, à la fin du XIXe siècle, le

sol3

Solidaires

Le monde entier se rengorge. Quelle révolution ! Quel extraordinaire progrès, quelle transformation dans nos vies quotidiennes, dans notre travail, dans l’organisation de nos journées, dans nos réservations, nos opérations bancaires, nos voyages, nos rencontres ! Tout va de mieux en mieux,

sol3

Solidaires

Le monde entier se rengorge. Quelle révolution ! Quel extraordinaire progrès, quelle transformation dans nos vies quotidiennes, dans notre travail, dans l’organisation de nos journées, dans nos réservations, nos opérations bancaires, nos voyages, nos rencontres ! Tout va de mieux en mieux,

bb2

La Cité bobo et le Pays vrai

Les bobos et les autres. Lettre à un habitant de Manhattan (City Journal, 14 novembre 2014) Je suis un résident de Greenwich Village à Manhattan. J’ai reçu récemment une lettre d’un groupe se faisant appeler bizarrement «Le Reste du Pays. »

bb2

La Cité bobo et le Pays vrai

Les bobos et les autres. Lettre à un habitant de Manhattan (City Journal, 14 novembre 2014) Je suis un résident de Greenwich Village à Manhattan. J’ai reçu récemment une lettre d’un groupe se faisant appeler bizarrement «Le Reste du Pays. »

id1

Immigratance et délinction

Immigration et délinquance : la propagande de la 2e chaîne. Le 25 novembre 2014 à 22 h 50, France 2 a entrepris de déconstruire un préjugé. Sachant que le titre du reportage (sic) de John Paul Lepers était « Immigration et délinquance : l’enquête qui

id1

Immigratance et délinction

Immigration et délinquance : la propagande de la 2e chaîne. Le 25 novembre 2014 à 22 h 50, France 2 a entrepris de déconstruire un préjugé. Sachant que le titre du reportage (sic) de John Paul Lepers était « Immigration et délinquance : l’enquête qui

j40

Juin 40

La France, dit Éric Zemmour, se suicide lentement. Et il fait commencer ce mécanisme de suicide en 1968. Or bien avant ce début de suicide, un lent processus, discontinu mais certain, avait peut-être amorcé la désagrégation de la France. De

j40

Juin 40

La France, dit Éric Zemmour, se suicide lentement. Et il fait commencer ce mécanisme de suicide en 1968. Or bien avant ce début de suicide, un lent processus, discontinu mais certain, avait peut-être amorcé la désagrégation de la France. De